Quelques bases à connaître sur la consistance de la terre à sculpter

Quelques bases à connaître sur la consistance de la terre à sculpter

Quand vous commencez dans la sculpture, la terre reste encore la meilleure option pour apprendre et vous améliorer dans la pratique. En effet, la consistance de la terre vous permettra à plusieurs niveaux de façonner votre sculpture comme vous le voulez. Aussi, j’ai décidé aujourd’hui de m’épancher un peu sur le sujet et de vous propose aujourd’hui d’en parler un peu plus. Que faut-il savoir sur la consistance de la terre quand vous faites de la sculpture.

Différents niveaux de consistance de la terre

               Ce que vous devez savoir en premier lieu c’est que la terre que vous allez utiliser pour sculpter va avoir une consistance différente à chaque niveau de travail que vous allez appliquer sur ce dernier.

               En effet, en commençant, vous allez constater que la terre que vous aurez en main est plutôt molle. Cela va vous permettre dans un premier temps de pouvoir la façonner grossièrement comme vous le voulez, sans pour autant pouvoir lui donner de vraies formes.

               Au cours de votre travaille, vous pourrez aussi vous rendre compte qu’elle se raffermit de plus en plus, vous donnant ainsi l’opportunité de régler les nombreux détails de votre sculpture, et faire en sorte d’améliorer la qualité technique de votre chef-d’œuvre.

               Je vous rassure, même si elle se durcit un peu trop, vous pouvez sans mal y remédier afin de pouvoir continuer à modifier la sculpture en fonction de ce que vous voulez. Je vous conseille de ne pas oublier à fin de chaque séance de mettre votre sculpture dans un sac en plastique afin qu’elle ne sèche pas trop. Enfermez le tout avec une pince à linge.

               Au fur et à mesure que vous avancez dans votre travail, vous allez laisser durcir les parties dont vous avez été le plus satisfaits. N’oubliez pas de retirer la pique et de couper la terre avec du fil à couper le beurre pour séparer la sculpture de son socle.

Quelques trucs bons à savoir

               Si jamais votre sculpture se durcit un peu trop, il vous suffit de prendre un chiffon légèrement humide pour la rendre plus molle et plus facile à travailler, à mettre sur la partie à travailler évidemment.

               Même si la terre de votre sculpture devient chocolat dur, vous pouvez continuer à rajouter de la terre. Si vous voulez passer aux détails, les petits gestes précis sont les bienvenus une fois que la terre a atteint ce stade. Quand vous pensez que c’est ok pour vous, vous allez pouvoir faire cuire votre sculpture. Attention après la cuisson, plus aucune chance de revenir en arrière ou de réhumidifier la sculpture.

1 Comment

  1. Ce qu’il y a de bien avec la sculpture sur bois c’est que la cuisson est la seule chose capable de transformer la terre de façon irrémédiable et de la rendre impossible à retravailler. Aussi, avant de faire cuire vos poteries et vos sculptures, je vous conseille de vous assurer que tout est ok, mai de quand même vous préparer aux mauvaises surprises.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *