Préparer son book pour une école d’art

Préparer son book pour une école d’art

L’art vous passionne et vous souhaitez intégrer une école d’art ? Sachez que cela peut se faire. Sauf que, pour recevoir votre ticket d’entrée, il sera nécessaire de se constituer un book ou encore un dossier artistique qui contiendra vos principales œuvres. L’objectif ici c’est de montrer sa singularité et séduire les membres du jury de l’école en question.

Mais si c’est la première fois que vous faites ce genre de démarche, je parie que vous avez beaucoup de questions s’y afférant. Quels sont les éléments que l’on doit trouver dans le book ? Comment est-ce que je dois le construire ? Combien de planches dois-je mettre ? Voici les réponses à vos questions.

Un portfolio, c’est quoi ?

             Je pense qu’il est nécessaire, dans un premier temps, de répondre à cette question de base. Comme je ne vais pas vous compliquez la tâche, je vais opter pour une explication assez simple que vous pouvez comprendre bien rapidement.

             En fait, le book c’est un objet, que ce soit physique ou numérique, qui vous sert à présenter vos travaux à une ou plusieurs personnes. On parle aussi parfois de portfolio. En fonction de l’expérience, ce book peut prendre plusieurs formes.

             Mais il existe néanmoins une constante à tous les books. Comme les attentes des professeurs peuvent varier, la taille, le contenu ainsi que le format de votre book vont sûrement changer quand vous utilisez ce book pour le milieu professionnel. Quoi qu’il en soit, en tant qu’étudiant votre portfolio doit refléter les divers travaux que vous avez déjà réalisés.

Le dossier de candidature

             Je précise dès lors que vous ne devez pas créer UN book, mais DES books. En effet, le dossier doit être en adéquation totale avec l’école où vous souhaitez postuler. Donc, à partir de maintenant ne vous contentez plus des dossiers types, même si les travaux sont toujours les mêmes.

school-1063552_1280

             Le dossier en question se doit d’être le reflet de votre personnalité. Le jury doit avoir envie de vous rencontrer lorsqu’il aura fini de feuilleter votre book. Vous devez faire en sorte que les personnes qui lisent votre book se rendent compte que vous avez fait des recherches, des expériences pour constituer vos œuvres. Il est aussi indispensable de montrer votre capacité à travailler ainsi que d’approfondir un sujet pourtant simple.

             Le jury apprécie particulièrement le concept de série. C’est-à-dire que vous allez présenter dans votre portfolio un même sujet, mais sous différentes formes. Changez par exemple l’écriture ou la matière que vous utilisez.

Le petit plus qui fera la différence

             Généralement, les personnes qui postulent dans les écoles d’art sont des étudiants qui viennent de sortir du bac pour faire leur entrée dans les écoles d’art ou de prépa. Ici, l’important n’est donc pas d’avoir un très haut niveau en dessin ou un potentiel créatif inestimable.

             Dans un book il faut monter qu’on est unique et qu’on a des démarches artistiques bien fondées. Mais faites attention tout de même, il ne faut pas se limiter à un seul style. Le principal souci des examinateurs c’est de donner une chance à une personne qui a du potentiel et non une personne qui est enfermée dans une bulle. N’oubliez surtout pas que dans ce métier, il faut de la diversité pour percer.

             Aussi, il sera important de mettre en avant votre vrai savoir-faire. Surtout, n’ayez pas peur de laisser des lignes de constructions, vos recherches de couleur personnelle ou de typographie. Quoi qu’il en soit, essayez toujours de varier les techniques et les médiums. Le book aura pour but de prouver au jury que vous avez un potentiel de développement, que vous avez une capacité de travail, que vous êtes curieux et persévère.

Portfolio, quel support ? 

             Il existe (pour le moment) trois supports pour un portfolio. D’abord le book noir (que vous retrouverez en magasins) qui comporte plusieurs feuillets vides, cartonnés ou plastifiés. Ces feuillets vous permettent d’insérer ou encore inclure directement les photos. L’avantage de ce type de support c’est qu’il est non seulement réutilisable, mais aussi facile à organiser et à prix très abordable. C’est d’ailleurs grâce à ces avantages qu’il est classé comme étant le plus utilisé par les étudiants, les artistes amateurs ou encore les artistes débutants.

             Il y a également la version livre artbook. Cette deuxième alternative est un book imprimé qui est très professionnel. Il a beaucoup de succès chez les artistes émergents et les artistes confirmés. Il présente toutefois quelques inconvénients. D’abord au niveau du prix, ensuite au niveau de la mise à jour qui nécessite une réimpression entière de votre livre.

doll-1224528_1280

             Et enfin la version digitale qui est normalement présentée sur une tablette. Qui est soit un album en PDF ou un fichier qui vous permet de faire défiler vos œuvres. Mon conseil est de ne pas oublier de charger votre appareil avant le rendez-vous. Car j’ai déjà fait la mauvaise expérience d’apporter une tablette déchargée.

L’organisation du book

             L’organisation de votre book est tout à fait libre. C’est à vous de voir ce que vous avez envie de faire. Mais si vous voulez suivre mon exemple, j’ai pris l’habitude de diviser mon book en 3 catégories bien distinctes : la présentation, les œuvres récentes et enfin le contact.

             Mais comme je l’ai dit un peu plus haut, la forme dépendra totalement de votre expérience et de vos envies en tant qu’artiste. Mais vous devez le penser comme un catalogue : qui va droit au but et qui est synthétique.

             Comme vous allez intégrer une école d’art, faites en sorte qu’il présente des travaux bien variés et qui présentent toutes vos capacités. Pour cela, je vous conseille de bien lister vos points forts et vos points faibles avant la composition du book.

             Normalement, le book doit contenir environ trente œuvres. Et vous pouvez ajouter une adresse web ou blog pour extension à ce book. N’oubliez pas que lors de la présentation les œuvres doivent avoir un ordre logique, synthétique et facile à comprendre.

booklet-426781_1280

             Aussi et surtout, soignez bien votre présentation. Pas de feuille souillée, ni gondolée, ni mal collée ou encore mois cornées. Il est aussi important de légender les images : titre, dimension, technique, année.

             Il ne faut pas aussi confondre book et journal artistique ou Art journal. Ce que je veux dire c’est qu’il n’est pas nécessaire de surcharger les pages. Vaut mieux se satisfaire à 1 ou 2 œuvres par page. Et la maquette doit aussi être épurée et bien centrée sur les œuvres.

             Pour le format, les papiers A3 et A4 sont les plus utilisés. Toutefois, l’A3 est selon moi le meilleur format pour présenter des œuvres. Reliez-les avec des spirales, crochets ou fermoir. De cette manière, votre travail sera encore plus organisé et vous ne risquez pas de perdre ou égarer des feuilles.

             Et si vous avez bien respecté toutes ses étapes, je vous promets que rien (à part le manque de talent ou de créativité) ne pourra constituer un frein pour votre candidature. Et même si vous êtes encore étudiant, pensez à une mise à jour régulière.

1 Comment

  1. Tes conseils sont vraiment trop pratiques. Je viens d’avoir mon bac et je voulais justement établir mon portfolio. Comme par hasard, le titre de ton article m’a sauté aux yeux. Je ne regrette pas d’avoir ouvert ton site.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *